Parler plusieurs langues vous ouvre les portes d’emplois internationaux, vous permet de nouvelles rencontres et une meilleure compréhension du monde. Selon des études universitaires, l’anglais est de loin la langue la plus utile au monde.

Mais quelles autres langues pourraient vous donner un avantage en termes d’opportunités internationales ? Et quelles seront celles qui auront le plus de valeur en 2050 ?

 

Le mandarin

Le mandarin est la langue maternelle la plus répandue avec près d’un milliard de locuteurs natifs – plus que l’espagnol et l’anglais réunis. Selon l’influent Power Language Index (PLI), le mandarin se classe juste derrière l’anglais, tant pour la valeur globale de la langue que pour les opportunités économiques. Selon les prévisions, cela devrait rester le cas en 2050, à mesure que l’influence mondiale de la Chine s’accroît.

 

Le français

Puisque vous lisez cet article, vous maîtrisez déjà cette langue, mais il est bon de rappeler que le français est une langue officielle dans 29 pays (après l’anglais) et qu’il est parlé sur les cinq continents. C’est également une langue officielle des Nations unies (ONU), de l’OTAN et de l’Organisation mondiale du commerce. La maîtrise du français peut donc constituer un atout majeur dans les carrières liées à la diplomatie internationale.

 

L’espagnol

L’espagnol est une langue officielle dans 20 pays et compte environ 470 millions de locuteurs natifs. C’est la langue dominante en Amérique latine et parler l’espagnol est également un réel avantage aux États-Unis, où la population hispanique pourrait atteindre 100 millions de personnes d’ici 2050.

Il n’est donc pas étonnant que l’espagnol ait été classé comme la première langue d’étude des étudiants américains et la plus demandée par les employeurs américains. Selon la PLI, l’espagnol devrait également dépasser le français pour devenir la troisième langue la plus importante d’ici 2050.

 

L’arabe

L’arabe compte environ 300 millions de locuteurs natifs. C’est l’une des six langues officielles des Nations unies et une langue officielle dans plus de 20 pays du Moyen-Orient et d’Afrique.

Si votre première langue est l’anglais (ou toute autre langue indo-européenne), apprendre l’arabe n’est pas facile. Mais atteindre un niveau élevé d’arabe pourrait vous apporter des récompenses importantes, notamment par le biais des entreprises qui font des affaires au Moyen-Orient. 

 

L’allemand

L’allemand n’a pas l’attrait mondial des langues ci-dessus ; c’est une langue officielle dans seulement six pays, tous en Europe (Allemagne, Autriche, Suisse, Belgique, Luxembourg et Liechtenstein). Mais ne sous-estimez pas son utilité si vous voyez votre avenir en Europe et que votre objectif premier en apprenant une langue est d’améliorer vos perspectives de carrière.

 

Le japonais

Peu répandu en dehors du Japon, le japonais est toujours la quatrième langue la plus propice aux opportunités économiques (huitième langue au total). Selon les prévisions, il devrait tomber à la sixième place (et à la dixième place au total) d’ici 2050. Alors, qui devrait envisager d’étudier le japonais ? Les personnes qui ont des ambitions claires dans certains domaines, comme la robotique, où le Japon est un leader mondial, peuvent certainement améliorer leurs perspectives de carrière en le faisant.

 

Le portugais

Langue officielle de dix pays ou territoires souverains, le portugais compte plus de 215 millions de locuteurs natifs, la plupart au Brésil, et environ 270 millions de locuteurs au total. Avec le développement du Brésil et le nombre élevé de Brésiliens en Europe, le portugais prend de l’importance. D’ici à 2050, il devrait gagner une place, pour atteindre la huitième place dans le PLI, et faire un bond énorme, passant de la 19e à la 9e place dans l’indice des opportunités économiques.

Abonnez-vous à notre newsletter

Leave a Reply

Your email address will not be published.