Malgré des inquiétudes sur les sous-variants d’Omicron – qui portent les charmants noms de BA.4 et BA.5 – le Covid-19 semble peu à peu desserrer sa grippe sur le quotidien des Français. Deux années de pandémie ont éreinté le tourisme mondial, toutefois cet été pourrait marquer le début d’une nouvelle ère. 

Des règles souples en Europe

Des fantaisies de Gaudi en Espagne, aux rennes de la Finlande et en passant par les eaux bleu turquoise de la Crète, l’Europe offre une kyrielle de destinations potentielles. Si vous êtes tentés, sachez qu’aucun pays du continent n’impose de quarantaine même si de nombreux pays demandent un pass sanitaire valide (Portugal, Espagne, Allemagne, Italie, etc.).

A l’inverse, certains pays ont fait le choix de supprimer entièrement les restrictions à l’entrée. C’est le cas notamment du Royaume-Uni, de la Finlande, de la Suède et des pays baltes, mais aussi de destinations plus méditerranéennes comme la Grèce, la Croatie et l’Albanie. Pour ceux qui souhaitent déguster du chocolat et profiter des montagnes helvètes, la Suisse ne demande aucune formalité pour entrer sur son territoire.

La Chine et le Japon cadenassés

Depuis mars 2020, l’Empire du milieu ne délivre plus de visa de tourisme. La politique chinoise est extrêmement stricte. Depuis le début de la pandémie, Pékin applique la stratégie du “zero Covid”, qui se traduit par des confinements et quarantaines dès l’apparition de quelques cas mais aussi des tests PCR à des langoustines ou des désinfections de rues entières. Pour les vacanciers qui rêvent de poser le pied sur la muraille de Chine, l’attente pourrait être longue. S’il est impossible d’établir une date de réouverture, Pékin a renoncé à organiser la Coupe d’Asie de football qui est prévue pour… juin-juillet 2023.

Le son de cloche est similaire au Japon où les Français ne pourront pas se rendre cet été a priori. La délivrance de visa est en effet soumise à un motif impérieux – oui, plus impérieux qu’une envie irrépressible de visiter Kyoto et de ramener plein de souvenirs kawaï. Le pays du soleil levant entrouvre toutefois la porte à des voyageurs triés sur le volet. Seuls les touristes en provenance d’Australie, des Etats-Unis, de Thaïlande ou de Singapour, triplement vaccinés et négatifs au test anti-Covid à l’entrée et à la sortie du territoire sont autorisés.

L’Afrique du nord entrouvre la porte

Le Maroc a supprimé l’obligation du test PCR pour entrer sur son territoire afin de favoriser le retour des touristes étrangers et soutenir un secteur vital pour l’économie nationale, selon un communiqué gouvernemental publié mardi soir. En revanche, le  pass sanitaire reste obligatoire pour accéder au territoire marocain. Seulement 3,7 millions de touristes étrangers ont visité le Maroc en 2021 contre 13 millions en 2019, selon des statistiques officielles.

De son côté, la Tunisie refuse les voyageurs qui n’ont pas reçu d’injection. Pour les autres, en revanche, le certificat de vaccination suffit. Et si vous rêvez plutôt d’admirer la dernière merveille du monde encore debout, sachez que l’Egypte demande un certificat de vaccination. Pour les touristes non-vaccinés, il est toutefois possible d’entrer dans le pays avec un test réalisé soixante-douze heures avant l’arrivée.

Les Amériques assez accessibles

De l’autre côté de l’océan Atlantique, de nombreux pays ont assoupli leurs conditions d’entrée sur le territoire. Mexique, Jamaïque et Chili ne demandent plus aux touristes de montrer patte blanche : vacciné ou non, vous êtes bienvenus. Le Canada, Cuba, le Brésil et l’Argentine demandent un certificat vaccinal et le Pérou et la Colombie y ajoute un test anti-Covid.

Les choses se compliquent un peu pour les Etats-Unis, l’Equateur, le Guatemala et le Nicaragua. Ces pays interdisent l’entrée du territoire aux touristes non vaccinés. Pour celles et ceux qui ont reçu les injections, il faudra présenter le certificat ainsi qu’un test contre le Covid datant de moins de soixante-douze heures – voire de la veille de l’embarquement pour les Etats-Unis​.

Abonnez-vous à notre newsletter

Leave a Reply

Your email address will not be published.