Les mots yacht et écologie ne vont à priori pas très bien ensemble. Pourquoi ? Parce qu’un gros navire de plaisance de plus de 50 m de long consomme en moyenne 300 à 500 litres de gasoil à l’heure. D’où l’idée du studio de design allemand 3deluxe d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler un yacht à zéro émission. De l’extérieur le VY.01 présente une coque profilée pour offrir le moins de résistance au vent possible. Mais surtout, les immenses surfaces vitrées de chaque côté de la carène servent de serre pour les plantes ou plutôt pour la véritable jungle à l’intérieur de la cabine principal. On y trouve un tapis de gazon, des plantes grimpantes et des palmiers entourés d’un ruisseau d’eau déssalinisée. Avantage, le cuisinier du bord pourra faire pousser ses légumes dans le potager et régaler les convives avec des produits de saison en circuit ultra-court pour accompagner les poissons frais péchés à dans l’océan.

Evidemment, comme tout yacht qui se respecte, le VY.01 offre une grande piscine (d’eau de mer) à l’arrière, parce qu’il s’agit de passer du bon temps entre amis dans un cocon luxueux. De même, les cabines sont climatisées, comme il se doit, mais alimentés par des panneau solaires pour ne pas polluer. Mieux, la motorisation du navire est entièrement écolo et fonctionne à l’hydrogène comme le yacht de Bill Gates. Le gaz liquéfié sert à alimenter les batteries du bateau par électrolyse, alors que les propulseurs garantissent un silence de fonctionnement et des vibrations réduites. Toutefois, pour respecter le cahier des charges, la vitesse de croisière n’est pas des plus extrêmes, vraisemblablement autour de 10 noeuds (18 km/h) max. Les designers restent discrets sur les performances, mais on imagine que leur VY.01 puisse voguer jusqu’à 1.000 miles nautiques par plein d’hydrogène. De quoi passer de belles vacances.

Leave a Reply

Your email address will not be published.